Meilleur meubles asiatiques

Bienvenue sur cet espace dédié à la décoration et au mobilier asiatique. La philosophie asiatique est basée sur une harmonie des tons et des couleurs, que ce soit au niveau des accessoires comme au niveau du gros meuble asiatique, la recherche du luxe et du raffinement est permanente dans le cadre d’un mobilier asiatique cohérent.

Dans cette optique, bien choisir ses meubles asiatiques est déterminant, que l’on suive les préceptes du Feng Shui ou tout simplement pour mettre en scène une ambiance asiatique, aux effluves d’orient réalistes… rien n’est à laisser au hasard.

Ce guide vous aidera à y voir plus clair dans le choix de vos meubles asiatiques… Vous êtes à la recherche de meuble ancien, meuble chinois, meuble japonais, bahut asiatique, meuble tibétain… Découvrez de précieux conseils pour réussir votre ameublement asiatique. La décoration asiatique englobe de nombreux courants d’inspiration.

Le meuble asiatique traditionnel est un mélange d’influence et de philosophie. Qu’il soit orienté Japonais, Chinois, Tibétain, Thailandais, Mongol… Le meuble asiatique trouve de nombreuses déclinaisons et les combinaisons donnent souvent des résultats atypiques et charmants.

Egalement des conseils de décoration pour intégrer parfaitement vos meubles asiatiques à l’atmosphère de vos pièces de vie. Retrouvez aussi des conseils pour soigner et entretenir vos meubles asiatiques. www.meuble-asiatique.fr vous aide à faire les bons choix pour une décoration et une sélection de meuble asiatique réussie !

Ainsi armé des meilleures connaissances sur le sujet, vous serez prêt pour l’achat de votre meuble asiatique en toute connaissance de cause. Que vous préfériez acheter un meuble chinois, un meuble japonais ou quelconque meuble oriental, soyez assuré d’une pleine réussite sur le chemin d’une décoration asiatique zen et relaxante.

Meuble et mobilier asiatique, les concepts

La décoration asiatique se caractérise par une tendance à vouloir vivre la simplicité et l’asymétrie. Dans le design asiatique, chaque meuble asiatique a sa place, tous les éléments sont en interactions pour créer une atmosphère et une harmonie à l’ensemble. Des tapis sont utilisés pour les décorations murales ainsi que pour couvrir les sols sur lesquels les Japonais aiment parler, manger et dormir. Les chambres ont une fonctionnalité, les meubles asiatique en tant que tels n’existent pas. Les étagères et armoires sont intégrées à la décoration intérieure, ils sont fonctionnels et décoratifs, telle est la conception du meuble asiatique… Ne pas en faire trop, rester simple tout en étant pratique, le mobilier asiatique conjugue les charmes de l’orient, et le pragmatisme reconnu des personnalités chinoises, thaïlandaises ou japonaises.

Le meuble Japonais et le meuble Chinois

La couleur dominante du meuble asiatique est le rouge. Le bambou est une des matières premières couramment utilisée pour ce meuble, décoré de plusieurs vernis et de formes et sculptures sur le joli noir laqué qui en ressort. Les décorations des meubles Japonais sont subtiles, les ornements sont travaillés, les vases sont mis en valeur dans les niches, la laque sublime les sculptures… Le meuble japonais ou chinois regroupe la quintessence du meuble asiatique, un art travaillé à l’extrême, l’héritage d’une culture millénaire.

Les meubles asiatique Chinois

Une des particularité du mobilier asiatique et notamment du mobilier Chinois est l’étonnante disposition des lits et canapés. Historiquement dédiés aux personnes privilégiés, les lits asiatiques ont depuis été un formidable réservoir de création pour les designers de décoration asiatique. Le meuble Chinois porte une attention toute particulière au confort, assis ou allongé, contrairement par exemple au meuble Japonais plus tourné sur l’utilisation des sols. Ainsi, les canapés, fauteuils, chaises, tabourets… sont soignés, proposant un doux confort tout en alliant la finesse de tout meuble asiatique. Le coussin ou oreiller est ici partie intégrante du décor. Pour les cultures occidentales, ce type de meuble asiatique est le plus proche de nos habitudes et le plus à même à s’intégrer dans votre décoration asiatique.

L’histoire du meuble chinois

En Chine antique, les chinois utilisaient des nattes en paille pour se reposer ou pour s’assoir. A partir de 471, les lits sont apparus. Ainsi, la vie quotidienne des gens a progressivement évolué, pour passer du plancher à des meubles chinois un peu plus hauts. Dès lors, les nattes de paille étaient davantage utilisées pour poser sur les lits ou sur les divans.

En plus des lits, d’autres meubles chinois comme les chaises et les tabourets font leur apparition, avec de diverses conceptions venant des dynasties de Ming et Ching. Dans la dynastie de Ming, mes meubles sont lisses avec des ornements élégants aux motifs variés. Dans la dynastie de Ching, la conception des meubles chinois s’est tournée vers un ornement plus riche avec des détails davantage affinés. Aujourd’hui, la plupart des conceptions chinoises de meubles sont fortement influencées par les deux périodes de Ming et Ching.

Pour la conception du meuble chinois, le bois a été la première matière principale utilisée. Avec les ressources riches présentes dans les forêts de Chine, ce n’était pas étonnant. Ainsi, le meuble chinois était en général fabriqué avec du bois laqué ou du bois dur. En outre, les meubles chinois de bambou et de rotin ont également fait leur apparition, notamment dans les zones au climat plus chaud et plus ensoleillé.

Le plus souvent, les bois utilisés pour les meubles chinois de qualité sont le « huganhuali », le « Jichi », et la « zitan ». Le Huanghuali était surtout employé dans les dynasties de Ming et de Ching. C’est l’un des bois les plus précieux du monde. L’arbre peut atteindre jusqu’à 36 mètres de hauteur avec un tronc de 1 mètre de diamètre. En Chine antique, le huanghuali et le zitan était aussi précieux et coûteux que l’or et la gemme. Le Jichi, lui, est un bois très dur, qui se trouve plus particulièrement en Birmanie, en Thaïlande, en Inde ou encore au Vietnam. Ce type de bois est beaucoup plus rare que le Huganhuali et le Zitan.

Pendant longtemps, les meubles chinois antiques ont été considérés comme des trésors. Mais ces magnifiques meubles chinois ont vite disparus, notamment à cause de conflits où ils ont été pillés par des envahisseurs de l’Ouest. Par conséquent, aujourd’hui, de rares meubles chinois antiques peuvent être trouvés dans les musées tels que le Victoria et Albert museum à Londres ou encore certains musées à Pékin.

Optez pour un meuble asiatique tibétain

Le mobilier tibétain, encore très peu connu aujourd’hui, connaît certaines ressemblances avec le meuble chinois car il utilise comme lui, la couleur rouge. Cependant, le meuble tibétain est beaucoup plus riche en couleurs et en peintures. Ses décorations sont souvent de nature religieuse et comportent des dragons ou des fleurs de lotus. Relativement bien chargés en ornements, on préfère donc les placer dans un intérieur relativement sobre et simple.

Les plus beaux meubles tibétains sont sûrement ceux fabriqués en cèdre blanc. Le cèdre blanc est un bois connu pour sa bonne stabilité, car il ne se rétracte quasiment pas lorsqu’il est à la chaleur. L’humidité, elle, ne le transforme que légèrement.

Le meuble tibétain est assemblé à l’aide de mortaises et de chevilles. Ce système d’accroche permet de lui fournir une solidité exceptionnelle, ce qui est très apprécié par ses utilisateurs.

Bénéficiant d’une originalité un peu moindre que ses concurrents, il reste plus difficile de lui trouver des fournisseurs valables.

Le côté zen avec un meuble asiatique Japonais

Tatami, futon, coussins, tables basses, paravents ou portes coulissantes composent les meubles essentiels pour aménager l’intérieur d’une maison au Japon. Le tatami est l’élément important pour le revêtement du sol. Le tatami est en quelque sorte un tapis fabriqué à partir de pailles de riz tressées, mais dans la plupart des cas, il est fabriqué avec des matériaux naturels. Le futon veut dire matelas en japonais.

Il s’agit donc d’un matelas en coton. Le futon est un bon climatiseur qui vous garde au chaud en hiver et vous procure de la fraîcheur en été. Sachez qu’il est important de retourner le futon une fois par mois pour qu’il garde sa forme initiale. Comme il a été précédemment dit, l’aménagement intérieur d’une maison japonaise se distingue par l’attrait du vide. Les portes coulissantes et les paravents sont utilisés à la place des fenêtres fixes et les cloisons.

Il existe trois différents types de paravents permettant de séparer les pièces: des paravents qu’on appelle les byobu, utilisé à la place d’une porte habituelle, puis le fusuma et enfin le shoji qui est une porte coulissante qui sert de rideau pour les fenêtres.

La table basse ou chabudai est employée pour servir les repas et le thé. On s’assied sur les zabuton ou les coussins. Le cèdre, le paulownie et le cyprès sont les types de bois utilisés dans la fabrication des meubles au Japon. Pour décorer la face des meubles, les Japonais ont l’habitude d’utiliser des bois plus lourds comme le châtaignier, le cerisier, zelkova, le shioji ou encore le tamo.

N’hésitez plus, faites votre choix pour décorer l’intérieur de votre maison et apporter une sensation nouvelle chez vous avec les meubles japonais.

L’origine du mobilier japonais

Appelés « tansu » au Japon, les anciens meubles japonais datent du VIIIème siècle. Cette période a été surtout influencée par le style chinois que l’on relevait en particulier sur les étagères et les coffres qui étaient essentiellement réservées aux nobles du pays. L’usage du mobilier japonais ne sera adopté par la majorité de la population que vers le XVIIIème siècle.

Sachez qu’il existe une grande différence en ce qui concerne le caractère utilitaire du mobilier entre deux cultures. D’une part, chez certains pays, le mobilier a avant tout pour but de plaire et de décorer l’intérieur des maisons. Pour les Japonnais, le meuble est surtout considéré comme un objet de rangement.

En outre, la simplicité et l’attrait des espaces vides constituent l’aspect particulier des habitations japonaises. Il faut savoir que la plupart des objets et surtout des meubles japonais que l’on a l’habitude de voir sur le marché de l’antiquité peuvent éventuellement remonter notamment vers la fin du XVIIIème siècle. La conception des tansu repose sur cette idée de bien utiliser l’espace à l’intérieur d’une maison, ce qui constitue la base de la simplicité des formes des meubles japonais.

D’autre part, il ne faut surtout pas oublier que le mode de vie japonais très particulier tient une place importante puisqu’il définit non seulement le style mais également l’esthétique du mobilier. Les Japonais ont l’habitude de s’asseoir à même le sol et ils circulent à l’intérieur de leurs maisons sans leurs chaussures. On peut également trouver des meubles japonais qui sont souvent séparables, avec des poignées sur les côtés.

Cette particularité des meubles permet de mieux gérer les situations difficiles, entre autres les tremblements de terre auxquelles les Japonais sont souvent confrontés.